AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 intrigue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
young marilyn
Poufsouffle - Préfet - Quidditch
Poufsouffle - Préfet - Quidditch
avatar

ÂGE : 26 MESSAGES : 722
FEUILLE DE PERSONNAGE

ORIGINE: NÉ(E) MOLDU(E)

MYSTÈRES: Rien de bien mystérieux, les gens ne se posent pas de question à son sujet si ce n'est comment elle fait pour arriver à s'impliquer autant au sein de l'école sans crouler sous la pression.

POINTS PERSONNELS: 2030

MessageSujet: intrigue   Mer 10 Juin - 9:00

[L'entrée de tout le monde + Rolf qui fait chier + Desmond qui fait chier xD]

Allait-on lui en vouloir de chercher une certaine tranquilité ? Avec toute cette agitation, elle aurait dû rester au milieu de l'action... Se promener d'un groupe d'élèves à un autre pour les rassurer. Que faisait-elle assise-là, immobile, à fixer un point sur le mur tout à l'opposé de la Grande Salle ? Sa tête faisait le vide, aucune pensée ne semblait y circuler, seulement un lourd silence. Était-elle devenue sourde ? Quelqu'un ou quelque chose lui proposa à boire. Elle avait pu sentir les vapeurs d'un délicieux chocolat chaud lui monter jusqu'aux narines, mais lorsqu'on l'interrogea, l'odeur ne vint pas à bout de la ramener à la réalité. Du moins, pas totalement. Tous les élèves avaient fini par faire leur entrée et en avaient profité pour rejoindre leurs groupes d'amis et elle, elle avait trouvé le moyen de s'isoler. Pourquoi... Son regard se mis à vagabonder d'un visage à un autre en quête d'une réponse, mais rien ne lui vint. Elle avait elle-même laissé ses amies en arrière afin d'aller s'assurer que personne ne se ferait piétiner par tous ces élèves qui devaient eux aussi se rendre sur place, n'était-ce pas là la preuve qu'elle s'inquiétait pour son prochain ? Alors pourquoi n'allait-elle pas rejoindre les personnes aimées comme tout le monde ? Ses lèvres laissères s'échapper un soupire lourd de sens tandis que sa main droite allait se poser sur sa poitrine.

La préfète en chef senti la présence d'un autre individu à ses côtés suivi d'une pression sur ses épaules. Son ouïe lui revint peu à peu tandis qu'une voix familière lui murmurait quelque chose qu'elle eut beaucoup de peine à distinguer de tout ce qui pouvait bien se dire dans la Grande Salle. Neville. " Tu ne devrais pas rester seule dans un moment pareil... " Les doigts de sa main posée sur son coeur se refermèrent sur la couverture. Depuis quand était-il là ? Et elle qui ne trouvait rien à lui dire. Elle aurait eu tant à lui dire ! Peut-être l'avait-il compris à son seul regard, car l'élève de Poufsouffle sentit la main du Gryffondor glisser sur son dos. Ils restèrent ainsi pendant un moment avant qu'il ne se lève, s'excuse et ne disparaisse dans la foule d'élèves en rejoindre une autre. " Neville... " Un faible sourire vint se greffer à ses lèvres tandis qu'elle assemblait le courage nécessaire pour se relever. Il y avait trop à faire pour qu'elle puisse se permettre de se reposer, que son coeur s'affole ou non, elle allait devoir trouver un moyen de garder son sang froid.

" Qu'on nous donne des explications !!! " Les paroles de Stevenson raisonnèrent dans ses oreilles et lui rapelèrent vite fait pourquoi elle avait senti le besoin de s'éloigner de la foule. Ses cris allaient inquiéter tous les autres. Ils inquiétaient tous les autres. Sa voix avait une si grande portée qu'Olivia ne doutait pas un seul instant qu'on ait pu l'entendre jusqu'en dehors de la Grande Salle ! McAlister qui se trouvait près d'elle ne semblait pas se soucier de la panique qu'elle risquait de provoquer plus que de l'impact que pourrait avoir sa voix sur ses tympans. Les yeux d'Olivia se fermèrent tandis qu'elle inspirait dans le but de conserver son calme. Répondre à des cris par d'autres cris n'aiderait en rien la situation. Lorsqu'elle rouvrit les yeux, ce fut pour en poser les prunelles noires sur Farrell qui n'avait visiblement pas eu besoin d'est éclairs qu'ils avaient pu lui lancer pour prendre la situation en main. Howells et Jenkins se trouvaient aussi tout près d'eux, l'un avec son sens de l'humour douteux et l'autres, de marbre. Avaient-ils simplement conscience de la situation ? La fatigue avait peut‑être aussi beaucoup à voir, mais peu encline à excuser une élève de Serpentard avec qui elle n'avait jamais ne serait-ce que voulu s'entendre, elle préféra se l'imaginer reine des glaces.

Les voix de plusieurs Serdaigle se faisaient entendrent. Neuveuses. Quelque chose n'allait pas avec leur décompte. Des absents ? Avaient-ils besoin de son aide ? Devait-on partir à leur recherche ? " Qu'est-ce qui se passe ? " Des élèves de sa maisons lui posait des questions, que pouvait-elle leur répondre ? Devait-elle s'occuper d'eux en premier ? Après tout, ils étaient de la même maison. Le ton montait au même rythme que la quantité de questions qu'elle recevait. Le brouhaha, l'écho, la voix même de ceux qui se trouvaient près d'elle dans l'attente de réponses se perdait au milieu de celles d'autres élèves plus éloignés qui commençaient à s'alarmer. « Oui Olivia, qu’est-ce qu’il se passe enfin ?! » Sa gorge se noua. " Pourquoi on est tous là à attendre serrés les uns contre les autres comme des pingouins qui essayent de se réchauffer sur la banquise à une heure du matin?! " Les mots ne lui venant pas, Olivia ne trouva rien d'autre à faire que de lui tendre la couverture qu'on lui avait offert. " Je- Il y a encore eu un… Un problème ? " Que pouvait-elle lui répondre sans entraîner encore plus de questions ?

Les portes claquèrent et les événements se précipitèrent à une telle vitesse qu'à aucun moment, Olivia ne parvint à retrouver le contrôle. « ILS SONT MORTS. » Meredith. Gabriel, Anna, Aloysius, elle était suffisamment bien entourée, mais peut-être pouvait-elle les aider à la calmer ? Des larmes, pourquoi certaines filles se maitaient-elles à pleurer ? Olivia leva les yeux vers le plafond, des pages volaient dans tous les sens et Peeves... faisait ce qu'il savait faire de mieux. Quelqu'un allait-il le faire taire ? Ce quelqu'un, était-ce elle ? " ... " Rien, rien ! Et ces questions qu'on lui posait sans cesse ! Elle ne savait pas, elle ne savait rien de plus, elle ne pouvait pas savoir, elle ne... allez-vous en, laissez-moi, s'il-vous-plaît ! « Dégage, la jaune. » La préfète ferma de nouveau les yeux, sa main gauche derriere elle en quête du mur dont elle n'aurait jamais dû s'éloigner. May allait-elle lui en vouloir de ne pas s'être porté à sa défence ? Car honnêtement, la voir s'éloigner elle et les autres la soulagea d'un poids qu'elle n'avait jamais cru être aussi considérable.

Les doigts crispés, elle resta debout à ne rien dire. Ses pensées s'enchaînaient à vive allure et elle ne parvenait pas à trouver ce calme intérieur qu'elle convoitait tant. Que pouvait-il penser d'elle en cet instant ? « God. Je tuerais pour une clope. » Rien, rien dutout. Il était accroupi sur le sol et elle espérait que de son point vu, il ne puisse rien deviner de sa détresse. « LORENZO ! » Théo ? Qu'est-ce qui n'allait pas ? « DE QUEL PROFESSEUR TU PARLES ? PEEVES ? PEEVES ! » Les yeux d'Olivia se remplirent d'eau. Elle n'arrivait pas à comprendre toute cette douleur qu'elle pouvait lire sur leurs visages, mais voir Tori enfouir le sien tout contre Théo, voir ses larmes s'écouler quand bien même elle tentait de le cacher... c'était plus fort qu'elle. « NON ! Je dois sortir d’ici ! Je dois m’en aller ! » Carlie... elle était avec Catherine, Nathan allait les rejoindre, tout irait bien. Et ce satané fantôme qui continuait son manège, personne ne le ferait-il dont taire ?! " Allez chercher le Baron Sanglant ! " Amaryllis, elle allait bien, elle était avec Jimmy. Son regard s'arrêta sur un autre visage larmoyant. Arya. Était-ce elle qui tremblait autant ? " IL EST OU ADAM ? " La respiration coupée pour mieux entendre, Olivia tourna lentement la tête en direction de Sean Hopkins. Que venait-il tout juste de dire ? Inconsciemment, son regard vint se plonger dans celui de Jake. Il le connaissait, lui aussi. Ils se connaissaient. Il savait peut-être où il se trouvait ?

Retenant ses larmes, dûes en grande partie au stress et à la pression qu'elle s'infligeait, Olivia se forca à les ravaler et scruta la salle des yeux en quête d'Adam Wright. Ce sur quoi elle tomba fut si différent, si vilain, que tout son corps se mis à trembler de rage. Tout chez cet individu était donc à ce point déplacé ? Ce sourire, il devait l'effacer, elle allait le lui arracher ! Ses yeux ne le quittant pas, nul doute qu'il remarqua sa colère, car comme à son habitude, il ne fit rien de moins que de l'accentuer. La mâchoire crispée, elle avait envie de crier son nom, de l'insulter ouvertement, de se saisir de sa baguette et de l'éjecter à l'extérieur de la Grande Salle, mais ses pensées furent interrompues par l'entrée en scène du médicomage. *Scamander, tu perds rien pour attendre.* Le nouvel infirmier de l'école alla prendre place sur l'estrade, visiblement porteur de nouvelles. Par on ne sait quel miracle, il parvint à faire disparaître Peeves en un seul mot, ce qui impressionna Olivia une fraction de seconde. " Il y a eu un incendie dans la bibliothèque. " *Erin.* Son coeur se serra tandis qu'elle portait son regard sur la préfète et capitaine de Serdaigle. " Nous avons trouvez le cadavre d’un chat qui s’est avéré être un animagus et il semblerait qu’il s’agisse de l’agresseur qui sévissait dans l’école. " C'était fini ? Ils l'avait capturé ? Ils l'avait tué ? C'était terminé ? Enfin ? Pour de vrai ? " Certains l’auront peut-être remarqué mais Miss Livingstone, Monsieur Wright ainsi que le Professeur Donovan ne sont pas présents parmi vous. " Olivia devint livide. " Les blessures de Miss Livingstone et de Monsieur Wright sont hélas beaucoup plus graves. " Elle peinait à respirer et ses mains étaient de nouveau prises de ces tremblements irréguliers dont elle avait cru s'être débarassés. Elle s'inquiétait. « Richester. » Elle ne bougea pas. Les lits faisaient leur apparition, et elle restait debout à les fixer comme s'il s'agissait de la pire chose qu'il lui ait été donné de voir.

Ils ne devaient pas aller dormir ! Personne ne devait aller dormir ! Scamander pouvait aller s'endormir d'un sommeil éternel, mais les autres, tous les autres, il fallait rester éveillé ! Il fallait penser à eux ! Comment pouvaient-ils songer à dormir dans un moment pareil ?! *Relevez-vous, relevez-vous !* Ils devaient penser à eux très très très très fort et souhaiter qu'ils s'en sortent indemnes ! Pas aller s'étendre pour dormir! Il était impossible, RIDICULE que ses dernières paroles dites à Livingstone soient un avertissement et de bien vouloir lâcher son maudit morceau de pain! Impossible ! Ça ne faisait aucun sens, elle ne pouvait pas ne pas s'en sortir ! Si elle s'en sortait, elle allait faire ce qu'elle pouvait bien vouloir faire de ce foutu lac ! Et Adam... *Reprend-toi, reprend-toi, reprend-toi, reprend-toi, reprend-toi...*



[Contact de Jake + les lits]



Son manège ne cessa qu'au contact de Jake. Ses pensées qui s'étaient prises dans un tourbillon de larmes, d'angoisses et de panique cessèrent de l'étouffer suffisamment longtemps pour lui permettre de récupérer une respiration moins saccadée. « Je sais que t'as P.e.C tatoué sur le cœur, mais tu devrais te coucher. »



- Jake, s'étendre, penser à Adam, à ses dernières paroles à Maya, voir le chat de Cara, penser au chat à laquelle elle avait voulu offrir la moitié de sa vie pour passer plus de temps avec lui, offrir une partie de sa vie à Adam, se sentir coupable de ne pas penser à Maya et en offrir une autre partie à Maya. Si on y pense très très fort, on peut avoir un impact.










Cela faisait-il d'elle une mauvaise personne ?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://young-marilyn.creerunforum.be
young marilyn
Poufsouffle - Préfet - Quidditch
Poufsouffle - Préfet - Quidditch
avatar

ÂGE : 26 MESSAGES : 722
FEUILLE DE PERSONNAGE

ORIGINE: NÉ(E) MOLDU(E)

MYSTÈRES: Rien de bien mystérieux, les gens ne se posent pas de question à son sujet si ce n'est comment elle fait pour arriver à s'impliquer autant au sein de l'école sans crouler sous la pression.

POINTS PERSONNELS: 2030

MessageSujet: Re: intrigue   Mer 10 Juin - 9:01

- Olivia est adossée à un mur, dans ses pensées
- Horace fait servir du chocolat chaud
- Jimmy rejoint Amaryllis
- Harry rejoint Horace (discute avec un prof)
- Way rejoint Elwyn
- Sonny est avec Ethan
- Absynthe est avec Sevan, elle gueule
- May vient voir Olivia « Oui Olivia, qu’est-ce qu’il se passe enfin ?! Pourquoi on est tous là à attendre serrés les uns contre les autres comme des pingouins qui essayent de se réchauffer sur la banquise à une heure du matin?! Il y a encore eu un… Un problème ? »
- Charlotte rejoint Ethan
- Anna est avec Aloysius
- Sevan est avec Eleana
- Eleana est avec Sevan
- Gabriel est avec Meredith
- Meredith est avec Gabriel, Aloysius et Anna, entrée de Peeves qui déchire les pages ensanglantées d'un livre, pages qui volent partout, elle fait une crise « ILS SONT MORTS. »
- Stella rejoint Wayoth, Hayden et Elwyn, elle s'évanouit
- Elwyn s'occupe de Stella
- Cara est avec son chat (Thanatos), s'approche curieusement de Meredith, Peeves entre, elle prend une page volante et semble s'interroger
- Cath rejoint Carlie
- Amarillys est avec Jimmy, silencieuse.
- Carlie est entraînée par Catherine, devient hystérique à cause de Peeves
- Ethan "calme" Absynthe et tente de chasser Peeves en faisant appeler le baron sanglant.
- Neville vient voir Olivia, lui couvre les épaules d'une couverture et lui murmure " Tu ne devrais pas rester seule dans un moment pareil... " Il lui caresse le dos un instant, puis disparait pour aller rejoindre une autre brunette (Yuyu, certainement)
- Yuyu est avec Neville
- Johanna angoisse seule
- Sean semble paniquer " IL EST OU ADAM ? " et rejoint Carlie
- Joyce est avec Stefan et Rolf
- Erin rejoint Sean
- Kiarah est avec sa soeur, immobile
- Théo fait une crise « LORENZO ! » une énorme crise et poursuit Peeves pour des réponses
- Nathan rejoint Catherine
- Jake dit à May de dégager « Dégage, la jaune. » Il s'accroupit au sol à côté d'Olivia « God. Je tuerais pour une clope. »
- Desmond lance un regard désaprobateur à Olivia, qui reboutonne vite fait son haut de pyjama, gênée. Il est seul, en état de choc suite à Peeves et au cris de chacun au sujet de deux possibles morts.
- Tori tente de calmer Théo et se cache dans ses bras pour pleurer
- Rolf fait remarquer à Olivia, qui commençait à peine à boutonner son haut « Ce soir, c'est Poufsouffle qui se dévergonde. D'abord Miss Wells qui visite la couche de l'ensemble des Serpentards et voilà la préfète-en-chef qui nous révèle ses atouts. » Trou du cul qui lui adresse un sourire narquois et une révérence histoire de l'embarrasser un peu plus. Il s'enfonce dans la Grande Salle, il est rejoint par Stefan et Joyce. (Meredith entre ensuite dans la grande salle.) Tout chez Rolf est déplacé quant à la situation.
- Léo colle une sucette sur le beau pyjama blanc de Rolf et fui avec son jumeau Alex se cacher près de leur soeur Kiarah.
- Le grand Dean rage « Mais qui surveille ce p.utain de château ? Comment ?! COMMENT C’EST POSSIBLE ?! » et se trouve près de Stella
- Arya se dirige vers Maximilien et Catherine, Meredith entre, les rumeurs partent dans tous les sens, elle est sous le choc, elle se met à sanglotter, intensément.
- Liliael est sous le choc (avec les Serpentards).
- Yvo, l'infirmier, entre. Il les informe des blessés graves. " Certains l’auront peut-être remarqué mais Miss Livingstone, Monsieur Wright ainsi que le Professeur Donovan ne sont pas présents parmi vous. Nous ignorons encore comment et pourquoi mais tous trois ont été retrouvés blessés à la bibliothèque et sont d’ores et déjà parti avec le personnel de Sainte-Mangouste. Le Professeur Donovan, bien que sonné, à reprit connaissance avant de partir mais… Les blessures de Miss Livingstone et de Monsieur Wright sont hélas beaucoup plus graves. Les médicomages de Sainte-Mangouste font actuellement tout leur possible pour les soigner et nous vous donnerons de leurs nouvelles le plus régulièrement possible. " Il offre son soutien aux élèves " Si vous ne vous sentez pas bien ou si vous ressentez le besoin de parler, n’hésitez pas. Je vais rester ici toute la nuit. " Des lits font leur apparition 30 minutes plus tard.
- Johanna angoisse dans son coin et cherche à s'endormir
- Hayden se laisse tomber, en état de choc et en colère
- Charlotte fait un gros câlin à Dean, mais le lâche quand l'infirmier entre. En état de choc.
- Les Faust se réunissent près d'un mur, Charleen est avec Nicho. Isaiah fait le tour de la Grande Salle. L'infirmier fait l'annonce : Troy, Isaiah et Desmond restent debout, ensembles, silencieux.
- Les mains d'Olivia tremblent, les lits font leur apparition « Richester. » Il touche le bras d'Olivia du bout des doigts « Je sais que t'as P.e.C tatoué sur le cœur, mais tu devrais te coucher. » Inquiet pour elle.
- Stella revient à la réalité, elle s'endort en pleurant, sa main pendant entre son lit et celui de Dean à qui elle tenait la main.
- Elwyn se couche non loin de Way, son chat vient le rejoindre dans son lit.
- Amaryllis se laisse glisser le long du mur, agrippée au bras de Jimmy. May se trouve avec eux. Trois lits accolés, ils dorment les 3 ensembles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://young-marilyn.creerunforum.be
 
intrigue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 12'-INTRIGUE-I LIKE IT-1982-PRESSURE REC
» Mercadante - Opéras
» Giordano-Fedora
» Orphée aux Enfers
» Le Lac des cygnes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
young marilyn :: Royaume-Uni :: Londres-
Sauter vers: